IMG_1665.JPG

Françoise Gargam

Françoise Gargam

06 56 71 00 11


Francoise@tesselle-mosaique.fr


www.tesselle-mosaique.fr

Artisan -Mosaïste

Angevine de naissance, j’ai vécu  au Lion d’Angers  (49) lieu de résidence familial où mon père, André GARGAM  avait crée une PME de fonderie d’aluminium et fabriquait des plaques
( récompenses) pour les concours hippiques, comices agricoles, maisons, entres autres….
   
La mosaïque est arrivée  comme une thérapie et et  a donné un nouveau sens à ma vie ; elle en fait désormais partie intégrante totale ; d’un hobby , j’ai fait mon métier !

Technique employée

J’apprécie  toucher les différentes matières telles que le grès cérame, les
" briares", les verres, la vaisselle ancienne cassée de faïence ou porcelaine, faire accorder leurs  couleurs, juxtaposer les tesselles (petit morceau carré de différents matériaux)  en les taillant à l'aide de pinces spéciales (ZAG-ZAG ou japonaise) dans  l'espace voulu comme pour  remplir un puzzle.
J’aime aussi transformer les objets ou petits meubles vieillis par le temps, que j’achète dans des vide-greniers ou sur des brocantes et leur redonner une nouvelle vie par un  relooking plus moderne.

J’emploie principalement la technique dite «  en directe » qui consiste à coller sur des objets ou petits meubles en bois ;
Ceux-ci ont été préalablement poncés et ont reçu une primaire d’accroche ; puis j’encolle les morceaux de tesselle avec de la colle à bois et les dispose selon un motif figuratif ou géométrique ou abstrait

Lorsque les tesselles sont collés, je prépare le « jointoyage « ( ciment avec de l’eau, blanc ou coloré avec des pigments naturels) qui consiste à recouvrir les tesselles par le ciment ; le nettoyage se fait lorsque le ciment est encore frais ; puis je laisse sécher au moins 24h00 ;
Enfin j’enlève le surplus de ciment sec avec du vinaigre d’alcool.

Il reste à finir l’œuvre en peignant les parties non recouvertes, puis les vernir.

Dérivés

A la place de tesselles, j’emploie aussi de la vaisselle ancienne cassée sur les mêmes supports, mais avant de procéder au jointoyage , je dois les coller avec un ciment-colle frais pour égaliser les différentes hauteurs des céramiques, grès, faïences ; puis je recouvre le tout avec le joint comme pour précédemment.

La méthode du ciment-colle puis du jointoyage, permet de recouvrir d’autres matériaux que le bois : pot de fleurs en grès …

les petits meubles ou objets anciens retrouvent ainsi une nouvelle vie et rien de plus enthousiasmant que de voir se transformer des objets vieillis , délaissés , reprendre de la couleur, et de posséder ou d'offrir des œuvres uniques ( pas de série) suivant ses propres goûts ; le plus est que tout se ré-invente et rien ne se perd.